Pour un autre Quotidien Solidaire et Citoyen

Territoire d’Intervention

 

Le Territoire rural regroupe 15 communes : Achun, Alluy, Aunay-en-Bazois, Biches, Brinay, Châtillon-en-Bazois, Chougny, Dun-sur-Grandry, Limanton, Montapas, Mont-et-Marré, Montigny-sur-Canne, Ougny, Tamnay-en-Bazois Tintury.

Il se situe au cœur du département de la Nièvre, à 40 km à l’Est de Nevers.

 

 

 

 

 

UNE POPULATION EN DECLIN, MAIS DES SIGNES ENCOURAGEANTS

Le territoire de la CCB a perdu près 30% de ses habitants (plus de 1600 personnes) entre 1968 et 2011. Même si ce déclin a ralenti depuis 1999 (voir tableau ci-dessous), nous observons sur le Bazois un taux annuel moyen de variation de la population négatif : de -0,5% entre 2006 et 2011 (le solde naturel est négatif et atteint presque -1% et le solde migratoire est positif avec un taux à 0,4%).

Évolution démographique de la CCB

1968 1976 1982 1990 1999 2009 2011
Population 5 434 4 960 4 552 4 105 3 971 3 767 3 781
Densité moyenne (hab/km2) 16,5 15,1 13,8 12,5 11,7 11,4 11

Source : INSEE, 2011.

 

On note cependant que l’évolution de population sur la période de 2006 à 2010 est plus favorable en comparaison à celle du département de la Nièvre.

Quand on analyse les évolutions négatives du solde naturel, on constate une légère amélioration (-1,0 entre 1999 et 2010 contre -1,2 de 1990 à 1999) due à la fois à la baisse des mortalités et la hausse des naissances au cours des dernières années.

Malgré un taux de natalité plus faible que le niveau départemental (6,9 % contre 9,6 % entre 1999 et 2010), le nombre de naissances entre 2010 et 2014 a bien évolué.

 

Evolution du solde naturel sur le territoire de la CCB

  2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Naissances 18 20 34 21 18 32 27 32 17 25
Décès 68 52 68 54 74 53 47 69 53 60
Evolution – 50 – 32 -34 -33 -56 -21 -20 -37 -36 -35

Source : INSEE, statistiques de l’état civil.

 Même si dès 2009, la tendance s’est inversée avec un regain très léger de population sur le territoire ces dernières années, nous notons une diminution pour atteindre 3 750 habitants au 1er janvier 2016.

La densité est donc elle aussi en chute, avec 11 habitants au km² en 2011, densité inférieure à celle de la Communauté de Communes (CC) Sud Morvan (13.2 hab/ Km²), du Haut Morvan (15,6 hab/km2) ou encore du Pays Corbigeois (16.4 hab/Km²), territoires limitrophes à la CCB et faisant partie du Pays Nivernais-Morvan.

La départementale 978 qui traverse d’Ouest en Est le territoire (rejoint Nevers à Autun puis Dijon), représente un atout pour le développement du Bazois et pour son attractivité. Il permet en effet de relier le Bazois aux villes d’appui, en particulier Nevers. Le Bazois est traversé par un autre axe de communication : le Canal du Nivernais. Celui-ci relie le Bazois à l’Yonne par le Nord et au Canal de la Loire par le Sud. Il est un grand atout pour le développement touristique et économique du territoire.

On note cependant que l’évolution de population sur la période de 2006 à 2010 est plus favorable que celle du département de la Nièvre.

 

 

UNE POPULATION GLOBALEMENT VIEILLISSANTE

La population du Bazois est marquée par un net vieillissement. En 2011, l’âge médian dans le Bazois dépasse largement 46 ans. En effet, 2 369 individus sur les 3 781 recensés, soit plus de 60% de la population, ont plus de 45 ans. Du reste, nous observons une augmentation significative des personnes âgées de 60 ans et plus, entre 2007 et 2012 (40% de la population avait plus de 60 ans en 2012). Cela s’explique en partie par l’arrivée de personnes retraitées dans notre campagne. La Communauté de Communes du Bazois doit donc faire face à une augmentation des personnes du 3ème et du 4ème âge et envisager d’adapter ses services à la typologie de sa population, notamment parce qu’il s’agit des personnes qui sont les plus concernées par l’isolement. Le nombre de personnes âgées de 80 ans et plus vivant seules à nettement augmenté entre 2007 et 2012, presque 10% en plus).

D’autres parts, la tranche d’âge des 15 à 29 ans est la moins représentée sur le territoire, avec à peine 11% de l’ensemble de la population. C’est également une tranche d’âge correspondant à l’accès au premier emploi. Par conséquent, les jeunes adultes originaires du territoire le quittent pour trouver un emploi dans un autre secteur géographique plus attractif de ce point de vue. Cette question de l’accessibilité à l’emploi sur ce territoire est importante puisqu’il s’agit d’un frein considérable pour l’installation de jeunes adultes arrivant d’ailleurs.

 

 

LES NOUVEAUX ARRIVANTS : UN ENJEU IMPORTANT

La population du Bazois connaît un renouvellement important comme à l’image du Pays Nivernais-Morvan. En analysant les évolutions du solde migratoire, on constate, l’importance du nombre de nouveaux arrivants.

 

Evolution du solde migratoire entre 1968 et 2012 sur le Bazois

1968/1975 1975/1982 1982/1990 1990/1999 1999/2007 2007/2012
Variation annuelle moyenne de la population en % – 1,5 – 1,3 – 1,2 – 0,6 – 0,3 -0,7
Due au solde naturel en % – 1,1 – 1,0 – 1,1 – 1,2 – 1,0 -0,8
Due au solde migratoire en % – 0,4 – 0,3 – 0,2 + 0,6 + 0,7 +0,2

Source : INSEE RP1968 à 2012

Depuis le recensement de 1990, il y a plus de personnes qui sont arrivées sur le territoire qu’il n’en est parti. Cette tendance perdure, en 2012, plus de 6% de la population n’habitait pas le Bazois un an auparavant (241 personnes en tout).

 

Lieu de résidence 1 an auparavant

2012 % Bazois % Nievre
Personnes habitant le Bazois 1 an ou plus auparavant 3 725    
Dont, même commune 3 484 93.5% 92.7%
Dont, autre commune du même département 126 3.4% 4.1%
Dont, autre département de la même région 10 0.3% 0.5%
Dont, autre région ou pays 105 2.8% 2.7%

Source : INSEE RP2012

 

Ce mouvement est dû à l’arrivée de personnes retraitées mais aussi de personnes plus jeunes. Les assistantes sociales du Conseil Départemental de la Nièvre constatent aussi cette arrivée de nouvelles populations de la ville avec des difficultés sociales à traiter.

 

Population habitant le Bazois 1 an et 5 ans auparavant, par tranches d’âges

Population habitant avant

autres communes

2012

(1 an avant)

2007

(5 ans avant)

Nbr % Nbr %
1-14 ans 46 19.2 122 13.9
15-24 ans 34 14.2 88 10
25-54 ans 97 40.4 421 47.9
+ de 55 ans 64 26.2 248 28.2
TOTAL 241   879  
Source : INSEE RP 2007/2012

 

LES RESIDENTS SECONDAIRES : UN VIVIER D’HABITANTS A NE PAS NEGLIGER

Sur le territoire du Bazois, ce sont plus de 1 000 résidences secondaires qui ont été recensées en 2011, soit 30% de l’ensemble du parc de logement. Cette population représente un atout pour le territoire du Bazois car elle est source d’attractivité touristique et participe au dynamisme de l’activité économique. Cependant, les ménages en résidences secondaires sont davantage présents en saison estivale là où l’activité est déjà supérieure à la saison hivernale grâce au tourisme. L’enjeu est donc de capter ces ménages en les sensibilisant sur les aspects attractifs du territoire, tel que le cadre de vie, les services et les activités présentes afin de les encourager à venir s’y installer. Ces personnes peuvent aussi être d’éventuels porteurs de projets qui possèdent déjà une expérience du territoire et sont susceptibles de créer une activité sur place.

 

 

CATEGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES

Les statistiques de l’INSEE confirment les données sur le vieillissement de la population :

  • Les retraités représentent 44% de la population en 2011.
  • Les employés et les ouvriers : ces 2 catégories représentent à elles seules 23 % de la population.
  • Les artisans, commerçants et chefs d’entreprise tout comme les agriculteurs représentaient près de 5 % de la population en 2011.
  • Enfin on note une évolution des professions intermédiaires, des cadres et des professions intellectuelles supérieures qui passent de 7.4% en 2006 à 11% en 2011.

L’évolution des employés, des professions intermédiaires ainsi que la présence des deux premiers employeurs du Bazois (le Village d’Enfants Pierre et Paule Saury et le Centre Social du Bazois) font du secteur tertiaire un secteur prépondérant dans l’économie locale.

Le recensement établi par le Centre Social en Septembre 2014 fait état de 120 commerçants et artisans. L’activité commerciale locale est surtout située sur les communes de Châtillon-en-Bazois-en-Bazois de Tamnay-en-Bazois et d’Alluy, soit sur ou à proximité de la Départementale 978. L’entreprise de mercerie située à Brinay a fermée ses portes le 31 Décembre 2014 et le petit commerce de centre-bourg souffre d’un manque d’attractivité.

Cependant, le tourisme et la présence des résidents secondaires à plusieurs moments de l’année a aussi un impact sur l’économie locale. Le nombre d’hébergements de tourisme (45 en 2015) présents sur le territoire du Bazois ainsi que le travail mené par les acteurs du développement touristique du canal du Nivernais et plus généralement de la Nièvre, démontre le potentiel de développement touristique et donc économique présent sur le Bazois.

 

 

Centre Social du Bazois

1 Bis, Rue de la Picherotte - 58110 CHATILLON EN BAZOIS Horaires d'ouverture : Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 12h15 et de 13h30 à17h00

Tel. : 03.86.84.19.00
Mail : contact@csbazois.org